06 81 04 95 23 - 06 99 86 67 68
Mon panier
Aucun article
>
» Descriptions de nos vins

Les grands vins d’Alsace produits au domaine

Les grands vins d’Alsace produits au domaine

C’est dans le respect des traditions et du terroir que le domaine Meyer arrive à produire une sélection des plus grands vins d’Alsace. Vous souhaitez en savoir plus sur les différents crus ? Prenez contact avec votre cave à vin.

Les 7 cépages du vignoble alsacien

Gilbert Meyer, producteur et distributeur de vins d’exception vous propose de découvrir les 7 cépages présents dans son vignoble alsacien. Dans son exploitation de Voegtlinshoffen, il produit et propose à la vente une sélection des plus grands vins d’Alsace.

Le Sylvaner          

De culture traditionnelle en Alsace, le Sylvaner serait originaire d’Autriche et se serait répandu dans toute l’Europe Centrale jusqu’en Russie, en Australie et en Californie. La Transylvanie est parfois considérée comme la patrie de ce cépage du fait même de son étymologie. Le sylvaner réussit particulièrement dans les terrains légers, sablonneux et caillouteux. Dans certains terroirs, il produit des vins d’une très grande finesse. Le Sylvaner est un cépage qui assure une production régulière, même s’il est assez fragile face aux gelées de printemps et d’hiver.

De maturité tardive, le Sylvaner est un vin agréable, léger et désaltérant.

Le Pinot Blanc

C’est à la suite du Congrès de Chalons, en 1896, que ce cépage a été distingué du Chardonnay. Il s’agit de la variété blanche du Pinot Noir. Le Pinot Blanc et le cépage Auxerrois sont fréquemment associés sous la même dénomination : Pinot Blanc ou Pinot. Il sert très souvent à l’élaboration de vins de base et pour le Crémant d’Alsace. C’est un cépage assez vigoureux, de production régulière, il convient aux sols profonds, assez chauds, pierreux ou non. Il présente une bonne résistance au froid.

Le Pinot Blanc donne un vin tendre et délicat, alliant fraîcheur et souplesse. Sa robe est d’une couleur jaune pâle, limpide et brillante. Il est discrètement fruité, avec des arômes de pêche, de pomme et des pointes florales. Il présente en bouche une belle charpente, de la souplesse ainsi qu’une acidité discrète.

Le Riesling d’Alsace

C’est le cépage rhénan par excellence ! Chacun s’accorde à reconnaître que la vallée du Rhin est son berceau. Différent de son cousin allemand, le Riesling alsacien a été implanté dans notre région dès la fin du XVe siècle. Il est couramment cité le siècle suivant, mais sa culture ne se développe que dans la seconde moitié du XIXe siècle. C’est après les années 1960 qu’il accèdera au premier rang des surfaces de production en Alsace.

Sa robe est d’un jaune pâle avec des reflets verts et brillants. Son bouquet est d’une grande finesse, racé, avec de subtils arômes fruités (citron, citronnelle, pamplemousse, pêche, poire…) et floraux (fleurs blanches, tilleul, ortie blanche…) ou encore d’anis, de cumin, de réglisse ou de graine de fenouil. Le Riesling est unique, car en fonction de son vieillissement et du terroir dont il est issu, il développe des arômes très particuliers, dits « minéraux » (pierre à fusil, silex, pétrole…). A la dégustation, il se caractérise par une grande fraîcheur suivit par de l’ampleur et du gras, c’est à dire une bonne matière en bouche. L’équilibre entre l’acidité, le fruité et la charpente en font le partenaire idéal de la haute gastronomie. Le Riesling produit des vins de garde qui peuvent se bonifier en bouteille pendant des décennies.

Le Muscat d’Alsace

Dès l’An 1510, le Muscat est cité dans les registres de la paroisse de Wolxheim. Deux variétés de Muscats sont actuellement cultivées en Alsace. Le Muscat dit d’Alsace, cépage identique à celui du midi, relativement tardif dans notre région et le Muscat Ottonel, qui lui mûrit plus précocement. Cette dernière variété, de faible acidité, au bouquet admirable, a malheureusement le désavantage d’être extrêmement sensible aux accidents de floraison (coulure ou perte de la fleur lors de la floraison), ce qui explique sa rareté et sa production irrégulière. Le Muscat est idéalement planté sur des coteaux très bien exposés. Le Muscat d’Alsace est bien adapté aux terroirs calcaires. Le Muscat Ottonel, quant à lui, est bien adapté aux terroirs argilo-calcaires.

Le vin est de couleur jaune clair avec de légers reflets argentés. La puissance olfactive fait indéniablement penser à la baie de raisin. Cette intensité du fruit est parfois complétée par de subtiles notes florales de fleurs de sureau et de bourgeons de cassis. C’est un vin sec et léger qui donne réellement l’impression de croquer le raisin.

Le Pinot Gris d’Alsace

Une légende célèbre prétend que vers 1565 des plants de vigne auraient été rapportés de la ville de Tokay (Hongrie) par le baron Lazare de Schwendi. Mais, d’après les thèses de plusieurs ampélographes (se dit de celui qui étudie la vigne et plus particulièrement ses espèces et variétés : les cépages), il est vraisemblable que le cépage ramené ne correspondait pas au fameux vin de Hongrie. Le Pinot gris, originaire de Bourgogne et réputé pour ses qualités et ses facultés à produire des vins très concentrés, lui aurait été alors substitué sous le nom de Grauer Tokayer. Outre ses aspects ampélographiques et gustatifs, c’est l’histoire tourmentée de ses différentes dénominations qui aura retenu l’attention du monde vitivinicole. Appelé Grauer Tokayer avant 1870, le pinot gris fut ensuite nommé successivement Tokay Gris, Tokay d’Alsace, Tokay Pinot Gris et enfin, depuis le 1er avril 2007, Pinot Gris.

Le Pinot Gris possède une belle robe jaune dorée, voire ambrée. Le nez offre une grande complexité aromatique, développant souvent des notes fumées, de arômes de fruits secs, d’abricot, de miel, de cire d’abeille, voire de pain d’épices… le Pinot Gris gagne à être carafé quelques instants avant d’être servi. En bouche, il développe une certaine opulence, une admirable rondeur, soutenues par une belle fraîcheur.

Le Gewurztraminer d’Alsace

Le Gewurztraminer constitue une sélection particulièrement aromatique d’un ancien cépage connu de tout temps en Alsace, le Traminer rose. On le désignait autrefois, alors que son vin était un peu moins puissant, sous le nom de Traminer. Etymologiquement la dénomination Gewurztraminer signifie littéralement Traminer épicé.

Ce cépage offre une robe intense, jaune avec de légers reflets dorés. La couleur rouge des raisins influence naturellement celle du vin. Le bouquet est puissant et complexe, c’est une véritable palette aromatique, riche et exubérante, qui caractérise le Gewurztraminer. Les aromes sont souvent d’abord floraux (rose, aubépine, violette…) suivent ensuite ceux de fruits (litchi, fruits de la passion, ananas, mangues…) et enfin ceux d’épices (pain d’épice, menthe poivrée, clou de girofle, poivre…). En bouche c’est un vin corsé, charpenté avec de l’ampleur et du gras.

Vendangé en surmaturation, le Gewurztraminer "Vendanges Tardives" et "Sélections de Grains Nobles" donnent des vins, moelleux à liquoreux, d’une grande richesse et d’une extraordinaire complexité aromatique.

Le Pinot Noir d’Alsace

Le Pinot Noir, d’origine bourguignonne, est le seul cépage rouge autorisé en Alsace. Principalement destiné à l’origine à l’élaboration de vins légers et fruités, le Pinot Noir est de plus en plus vinifié en rouge, ressuscitant en quelque sorte une tradition très ancienne. En effet de nombreux documents relatifs à des inventaires de caves abbatiales et à des dîmes de vin prélevées par l’Eglise au Moyen-âge, font état de proportions considérables de vin rouge. Parmi les 40 cépages utilisés à cette époque, le Pinot Noir figurait en bonne place. Très curieusement un déclin de cette production s’amorça à la fin du XVIe siècle. Ce que beaucoup considèrent donc aujourd’hui comme une nouveauté, n’est en réalité qu’un héritage du passé qui connaît un succès croissant.

Largement présent dans l’AOC Alsace, il est également utilisé pour l’élaboration des Crémants d’Alsace blancs de noirs et des Crémants Rosés. Le Pinot Noir alsacien a toujours été un vin léger et frais aux arômes de cerise, de framboise et de mûres et aux tanins fondus. Pourtant, il est de plus en plus vieilli en fûts de chêne, produisant un vin plus profond et charpenté, à la couleur soutenue et aux arômes évoquant les fruits mûrs ou le cuir… Le Pinot Noir est adapté aux zones tempérées. Il s’exprime à merveille sur des terroirs argilo-calcaires. Si l’on cherche à élaborer des vins puissants, il exige des rendements faibles, un état sanitaire parfait, une bonne maturité et une vinification soigneuse pour exprimer son fruit et son élégance. Les vins sont séduisants et très appréciés dans leur jeunesse, même si certains possèdent un potentiel d’évolution surprenant.

Le vignoble alsacien possède 3 types d’AOC et 2 mentions particulières

La famille Meayer Gilbert vous propose de découvrir les 3 types d’AOC et les mentions particulières présentes dans son vignoble alsacien. Dans leur exploitation de Voegtlinshoffen, elle produit et propose à la vente une sélection des plus grands crus alsaciens comme les vins AOC Grands Crus.

L’Appellation d’Origine Contrôlée Alsace

Créée en 1962, elle concerne les vins issus de parcelles ayant fait l’objet d’une délimitation rigoureuse et précise inspirée des noyaux historiques de production.

Les vins de l’Appellation d’Origine Contrôlée Alsace, peuvent être issus d’un seul cépage. Dans ce cas, le nom du cépage peut être indiqué sur l’étiquette. Ils peuvent aussi être issus d’un assemblage de plusieurs cépages parfois dénommé « Edelzwicker » ou « Gentil ».

Pour les vins présentant une typicité particulière et répondant à un niveau d’exigence supérieur, le nom de l’AOC peut être complété par : une dénomination géographique communale ou un nom de lieu-dit.

Depuis 1972, ils sont obligatoirement mis en bouteilles dans leur région de production.

L’Appellation d’Origine Contrôlée Alsace Grands Crus

L’AOC Alsace Grands Crus est créée en 1975 et distingue progressivement 51 lieux-dits délimités. Elle couronne des terroirs exceptionnels, qui apportent aux vins une force expressive et une authenticité particulière. Ces AOC sont soumises aux règles de production les plus strictes du vignoble.

L’étiquette mentionne obligatoirement le millésime, l’un des 51 lieux-dits pouvant bénéficier de l’appellation, et indique généralement le cépage. Parmi les cépages alsaciens, sont admis, sauf exception, le Riesling, le Gewurztraminer, le Pinot Gris et le Muscat.

Les Grands Crus d’Alsace représentent une production annuelle de 4% seulement de l’ensemble des vins d’Alsace.

L’Appellation d’Origine Contrôlée Crémant d’Alsace

Le décret du 24 août 1976 défini l'AOC Crémant d'Alsace et apporte aux producteurs alsaciens le cadre nouveau nécessaire à l'élaboration d'un vin mousseux de qualité selon des règles proches de celles des Champenois eux-mêmes.

Les raisins blancs ou rouges (récoltés dans l'aire de production des vins d'Alsace délimitée en application de l'ordonnance du 2 novembre 1945) doivent être récoltés manuellement, transportés dans des récipients contenant moins de 100 kg et mis entiers dans le pressoir.

Le Crémant d'Alsace doit être élaboré par une seconde fermentation en bouteilles exclusivement en Alsace.  Le tirage correspondant ne peut avoir lieu avant le 1er janvier de l'année qui suit la récolte. La durée de conservation en bouteilles sur lies ne peut être inférieure à 9 mois.

Les Vendanges Tardives ou Sélection de Grains Nobles

Ces mentions complètent sur l’étiquette les appellations Alsace ou Alsace Grand Cru. Elles désignent des vins exceptionnels produits selon les critères parmi les plus sévères de toutes les AOC françaises. Le caractère délicat et aléatoire de leur production et de leur vinification, allié à un coût de revient nécessairement très important, explique leur prix élevé.

Les Vendanges Tardives proviennent des cépages Gewurztraminer, Pinot gris, Riesling ou Muscat récoltés en surmaturité, généralement plusieurs semaines après les vendanges officielles. A l’identité du cépage et à son caractère aromatique s’ajoute la puissance due au phénomène de concentration et au développement de la pourriture noble.

Les Sélections de Grains Nobles sont obtenues par tries successives des grains atteints de pourriture noble. L’identité du cépage se fait ici plus discrète au profit d’une expression liée à la concentration et au Botrytis cinerea. L’intensité des arômes, une charpente très puissante, un caractère moelleux et une longue persistance en font de véritables chefs d’œuvre.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris